AOP

- Amplification - Pré-amplification.
- Tubes, Transistors, Hybrides.
- Vintage ou récent.
- Réalisations personnelles.

Modérateur : VR150

Répondre
Avatar du membre
JBERT
Messages : 172
Enregistré le : 19 juil. 2017 22:28
Localisation : Brive-la-Gaillarde (juste à côté)
Contact :

AOP

Message : # 10603Message JBERT
24 janv. 2019 12:36

Bonjour à tous,

À la suite d'oscillations dans un amplificateur SE de 2A3, j'ai décidé de virer toutes les capacités de liaison inter-étages pour augmenter le gain de l'amplificateur différentiel de correction. Je pensais partir sur les amplificateurs différentiels de type Philbrick mais ils demandent deux alimentations en série de 300V et leur compensation est faite par... un condensateur et une polarisation externe de l'étage différentiel d'entrée, justement ce que je veux éviter.

Je suis arrivé à un schéma un peu compliqué que je vais câbler pour voir ce que ça donne dans la réalité. La compensation se fait par un seul potentiomètre. Le gain en boucle ouverte est de 105 000 avec une TDH de moins de 0,4% pour une alimentation entre -150 et 150V (seul le signal est référencé à 0) et une excursion de sortie de 100V.

Sept tubes : six ECC83 et une EF86.
spice_amplificateur_diff_SE_2A3.jpg
spice_amplificateur_diff_SE_2A3.jpg (210.96 Kio) Vu 601 fois
En bouclant le système avec un gain de 100 (entrée sinus de 1V crête), on obtient une excursion en sortie de 200V avec un taux de distorsion de 0,01%. C'est bien plus qu'il n'en faut pour attaquer les grilles des 2A3.

JB
Fabricant et réparateur d'amplificateurs audio
Locaux à Paris et Brive-la-Gaillarde
http://www.systella.fr" onclick="window.open(this.href);return false;

Répondre

Retourner vers « Amplification »