Alimentation pour filaments

- Amplification - Pré-amplification.
- Tubes, Transistors, Hybrides.
- Vintage ou récent.
- Réalisations personnelles.

Modérateur : VR150

Répondre
Avatar du membre
JBERT
Messages : 172
Enregistré le : 19 juil. 2017 22:28
Localisation : Brive-la-Gaillarde (juste à côté)
Contact :

Alimentation pour filaments

Message : # 9950Message JBERT
13 sept. 2018 09:20

Bonjour à tous,

Après quelques semaines pour ne pas dire mois de discussions acharnées avec les ingénieurs support de Texas Instruments et un peu de rétro-engineering (parce que le support était pour le moins à côté de la plaque), je vous présente la petite nouvelle. Il s'agit d'une alimentation pour filaments :
- entrée de Vout + 1V à 28Vdc (20Vac) mais 4A maximum ;
- sortie 8A max, Vout >= 2,5V ;
- erreur de régulation : moins de 3% ;
- driver de MOSFET à l'ancienne (deux bipolaires bootstrapés avec un puits de courant) ;
- rendement mesuré : 80% à 100 kHz (possibilité de monter à plus de 90% mais à fréquence plus basse) ;
- circuit de décharge des capas de filtrage pour éviter que le convertisseur se mette en sécurité lors de la mise sous tension ;
- dimensions : 80*100mm ;
- hauteur : 50mm.

Bientôt dans vos bacs.
alimentation_regulee_800.jpg
alimentation_regulee_800.jpg (207.25 Kio) Vu 955 fois
La version en photographie crache 8A sous 6,3V depuis plusieurs jours dans une charge électronique.

Bien cordialement,

JB
Fabricant et réparateur d'amplificateurs audio
Locaux à Paris et Brive-la-Gaillarde
http://www.systella.fr" onclick="window.open(this.href);return false;

Avatar du membre
arnaud
Messages : 1576
Enregistré le : 14 févr. 2011 18:07
Localisation : ALSACE

Re: Alimentation pour filaments

Message : # 9953Message arnaud
15 sept. 2018 10:01

Hello JB !:
C'est la voie ouverte vers des OTL corr.diff. poids plume sans transfo d'alimentation !
J'ai toutefois des mauvais souvenirs de bruits générés par des alim à découpage, mais cela commence à dater !
Arnaud
(CD Rega Saturn + OTL DIY + Cabasse Iroise 3)

Avatar du membre
JBERT
Messages : 172
Enregistré le : 19 juil. 2017 22:28
Localisation : Brive-la-Gaillarde (juste à côté)
Contact :

Re: Alimentation pour filaments

Message : # 9954Message JBERT
15 sept. 2018 11:29

arnaud a écrit :Hello JB !:
C'est la voie ouverte vers des OTL corr.diff. poids plume sans transfo d'alimentation !
J'ai toutefois des mauvais souvenirs de bruits générés par des alim à découpage, mais cela commence à dater !
Bonjour Arnaud,

Attention, ce n'est que pour les filaments et il s'agit d'une régulation. Il faut un transfo en amont.

L'intérêt de la chose est d'avoir un transfo unique qui n'a que des sorties en 20Vac, ces sorties étant converties en HT et en autant de tensions pour les filaments que nécessaires.

J'ai arrêté pour l'instant l'alimentation HT régulée par découpage parce qu'il fallait déjà que je trouve les bugs du composants de TI. Et ce fut sportif. pour la petite histoire, si le composant est intéressant, la doc est incomplète voire fausse pour certains points et les petits gars du support ne comprenaient même pas les schémas du datasheet ! :o

À un certain point, j'en ai eu marre, n'ayant plus confiance en mes calculs, et j'ai directement câblé le schéma du datasheet (avec les valeurs fournies par TI). Au bout de 5 mn, j'ai un BC327 (ou 337) qui a dégagé entraînant le second. Forcément, il dissipait en continu plus de 3W !

Là, ça fonctionne modulo deux choses :
- il faut une tension qui ne monte pas mollement à l'entrée (sinon le composant se met en sécurité). Typiquement, avec mon alimentation protégée de labo, le temps de montée est trop lent, il faut que j'allume l'alimentation et que je connecte le câble d'entrée pour que ça fonctionne. Il faut aussi que l'extinction soit brutale (d'où le second point) ;
- il faut que les capacités du filtre du redresseur soient déchargées (sinon, elles chargent le condensateur du filtre de détection des courts-circuits...). Si le circuit s'est mis en sécurité, les capas restent chargées et il faut les décharger à la main avant de pouvoir le relancer. Le problème est réglé par un MOSFET à appauvrissement et une bonne résistance.

Je me tâte encore pour savoir si je mets ou non un snubber sur le transistor. Lorsque j'avais fait le test sur les alimentations HT, ça permettait de gagner quelques pourcents de rendement. Remarque, je vais peut-être le faire s'il me reste un peu de place.

Concernant les alimentations HT, elles ont un peu évolué pour les circlotrons. Il y a maintenant l'alimentation HT principale avec sa régulation et une sortie pour attaquer une carte fille générant deux tensions HT flottantes elles aussi régulées.

Bien cordialement,

JB
Fabricant et réparateur d'amplificateurs audio
Locaux à Paris et Brive-la-Gaillarde
http://www.systella.fr" onclick="window.open(this.href);return false;

Répondre

Retourner vers « Amplification »