dPP6P14P optimum avec Cdiff

- Amplification - Pré-amplification.
- Tubes, Transistors, Hybrides.
- Vintage ou récent.
- Réalisations personnelles.

Modérateur : VR150

Répondre
Avatar du membre
Trappeur
Messages : 114
Enregistré le : 02 déc. 2014 10:48

dPP6P14P optimum avec Cdiff

Message : # 15974Message Trappeur
25 janv. 2023 12:14

Salut à tous ,
J'avais déjà tenté de convaincre les adeptes des tubes 6P14P de ne pas utiliser des transfos de Zpp 8k comme pour les EL84 , mais plutôt des transfos de Zpp 15k que le graphe en quasi classe B montre clairement comme bien mieux adapté.
Avec un B+ de 400V, utilisable tant que la dissipation plaque ne dépasse pas 8W , ce qui impose un Ip repos de 15mA , on atteint facilement 16Weff
Seulement 15k de Zpp , c'est pas très courant et ça donne souvent des transfos assez délicats à tourner . D'où l'idée d'un dPP sur un transfo de Zpp 7,5k , plus facile à trouver ..
Et voilà que j'ai hérité d'un transfo Hammond 1650N de Zpp 4300 avec secondaire ancien modèle de 4 ,8 et 16 Ohms . (j'avais déjà hérité d'un 1650T y a plus de 20 ans et j'avais monté un triple PP d'EL34)
Alors avec un peu de calcul élémentaire ça donne ça :
Il est prévu pour une Pmax 60Weff , soit 360V crête au primaire , et comme je prévois de brancher mes enceintes stabilisées à 6,8 Ohms (avec les Boucherot et les filtres) sur la sortie 4 Ohms (la meilleure sur ces transfos), ça me donne
une Zpp de 7310 , soit 14620 en dPP avec une Pmax de 17,7 Weff pour un tube soit presque 35Weff pour mon dPP===> quasi parfait pour mon projet .
Et je viens tout juste de recevoir un 1650N tout neuf trouvé pour 64 € , du coup j'ai la paire ...et la stéréo !!
Je vous redonne le graphe tracé pour le cas présent :
6P14P_Zpp7310_dPP6P14P.jpg
6P14P_Zpp7310_dPP6P14P.jpg (285.83 Kio) Vu 1783 fois
Et comme j'ai attaqué le schéma , je vous en fais cadeau , travail sur papier uniquement pour le moment ...
dPP6P14P.jpg
dPP6P14P.jpg (316.25 Kio) Vu 1673 fois
Et les compléments pour tout comprendre et tout vérifier si le coeur vous en dit (le schéma est intéressant à décortiquer pour les fondus des tubes)...:
ECC82__dPP_6P14P.jpg
ECC82__dPP_6P14P.jpg (461.11 Kio) Vu 1751 fois
6BQ7_dPP_6P14P_Cdiff.jpg
6BQ7_dPP_6P14P_Cdiff.jpg (337.26 Kio) Vu 1673 fois
Il ne me manque qu'un transfo de chauffage auxiliaire (8 x 6P14P ça fait 6,4 A ) et un chassis pour caser tout ça et j'attaque ...mais je vais faire une ch'tite maquette sur un chassis de test..

Toutes remarques , critiques ..questions en tous genres sont evidemment les bienvenues ..

Edit : trouvé des valeurs plus adaptées pour l'ECC82 ===> mise à jour schéma et graphe.

Avatar du membre
Trappeur
Messages : 114
Enregistré le : 02 déc. 2014 10:48

Re: dPP6P14P optimum avec Cdiff

Message : # 16342Message Trappeur
09 avr. 2023 12:36

Salut à tous ,
J'avance tout doucement sur cet ampli , d'abord parce que j'en ai un autre en chantier qui est la refonte de l'ampli PP6V6 qui m'avait servi de premier essai pour une Cdiff et qui a maintenant presque le même schéma que celui ci , et aussi parce que je n'ai pas encore le chassis définitif pour celui ci , chassis qui devra tout contenir y compris l'alimentation ce qui est le second ampli dans ce cas depuis plus de 20 ans , avec la refonte du 6V6 .
Mais j'ai tout de même fait un petit essai en simple PP avec une R de 14 Ohms sur le secondaire 4 Ohms de mon transfo ce qui me donne 15K de Zpp , et j'obtiens bien la puissance prévue , à savoir presque 17,5Weff (à30Hz) .

Mais j'ai aussi testé le schéma de cette Cdiff asymétrique et je fais un petit calcul que je n'avais encore jamais fait :
Le signal de correction appliqué sur la cathode de l'ampli de tension via la R commune de 510 Ohms a une amplitude qui dépend :
  • de l'amplitude du signal d'erreur différentiel entre entrée et sortie recalibrée
  • du gain de l'étage différentiel Cdiff
  • de la pente dynamique restante pour l'étage CF d'application de la correction
  • de la valeur de la R commune de cathode , ici 510R
.
Sur le graphe de la 6BQ7 :
Le gain du différentiel Cdiff est ici de 14,4
La pente du CF d'application est de 1mA/V
La R commune est de 0,51k .
Le signal de correction a donc une amplitude qui est de 14,4 x 1 x 0,51 soit 7,34 fois l'amplitude de l'erreur ramenée au différentiel Cdiff .

Si j'ai 1% d'erreur en sortie quand j'applique 1V en entrée , j'ai toujours 1% sur le signal de sortie recalibré que je ramène sur la cathode du différentiel Cdiff , soit 10mV pour 1V en entrée .
Je vais donc appliquer un signal de correction de 73mV sur la cathode de l'étage d'entrée pour corriger une erreur de 10mV ..si je n'ai pas fait d'erreur .
Je trouve que c'est beaucoup et je vais modifier le schéma de la 6BQ7 de Cdiff pour diminuer ce taux de 7,34 .
6BQ7_dPP6P14P_Cdiff-3.jpg
6BQ7_dPP6P14P_Cdiff-3.jpg (338.78 Kio) Vu 1547 fois
Avec ce nouveau schéma , je devrais avoir un taux plus raisonnable que j'évalue à 7,5 x 0,6 x 0,51 soit 2,3 fois la valeur de l'erreur .
Ce qui devrait être bien suffisant pour corriger et plus facile à maitriser sur la chaîne d'amplification rebouclée ..

Tous les commentaires seront les bienvenus.

A+

Répondre