Société des Lampes Fotos

- Historique du tube
- Data
- Recherches
- Equivalences
- Identification
- Technique des lampes
- Sockets.

Modérateur : VR150

Répondre
Avatar du membre
René
Messages : 3813
Enregistré le : 27 avr. 2010 10:35
Localisation : Le Havre
Contact :

Société des Lampes Fotos

Message : # 13361Message René
25 déc. 2020 15:04

Bonjour à tous.

Dans la série des anciennes productions de tubes électroniques, voici quelques documents relatifs à la marque Fotos (Grammont / RadioFotos.)

D'abord, un "état des lieux" de la marque, d'après: "Les Grandes Industries Modernes" Éditions De Brunoff - 1929:

Les ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT furent fondés, en 1849, à Pont-de-Chéruy (Isère) par Étienne-Claude Grammont.
A ses débuts, E-C Grammont s'occupa de la fabrication des fils d'acier pour aiguilles et du laminage d'acier pour cercles de crinoline et baleines de parapluie.

A cette petite tréfilerie, "La Grammonière" installée dans un moulin sur les bords de la Bourbre, fut annexé un atelier de laminage du laiton pour bijouterie d'or et de faux argent pour ornements d'églises et fabriques de boutons, qui devait être la souche commune de leur "Petite Tréfilerie" actuelle, et des importants laminoirs et tréfileries de Pont-de-Chéruy, susceptibles de fournir aujourd'hui les fils, planches et profilés de cuivre, aluminium ou laiton, dans les plus grandes dimensions.

Pour répondre aux besoins du marché, E-C Grammont ajouta à ses fabrications le laminage du paillon en cuivre argenté et la tréfilerie du trait d'or et d'argent, qui doivent être également l'embryon d'une des principales affaires actuelles de filés, paillon, traits, etc., exploités par Grammont et sa filiale : "La Manufacture Lyonnaise des Filés d'Or et d'Argent".

Vers 1878. l'Exposition Universelle de Paris révéla les premières applications de l'électricité.
M. Alexandre Grammont, collaborateur, puis successeur de son père, pressentant l'avenir réservé à cette nouvelle branche industrielle, n'hésita pas à élargir encore le cadre de son entreprise et à orienter la plus grande partie de ses efforts vers l'électricité.

Il devint rapidement un des fabricants les plus réputés et les plus importants de conducteurs électriques: fils et câbles nus pour transports de force, fils spéciaux pour les téléphones et les télégraphes, fils émaillés, bronze siliceux téléphonique, fils trolley, fils et câbles isolés de tous genres, câbles armés, etc.
Une usine spéciale pour la fabrication des câbles télégraphiques sous-marins fut créée à Saint-Tropez (Var).
Aujourd'hui, les fils et câbles électriques Grammont sont universellement connus et réputés, les ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT ayant toujours été à la tête du progrès pour ces fabrications délicates.

La construction des moteurs électriques et des dynamos retint peu à peu l'attention d'Alexandre Grammont, qui entreprit ce genre de fabrication en 1891.
Des récompenses à l'Exposition de Lyon, en 1894, et à l'Exposition de Paris, en 1900, vinrent- couronner ses efforts.

L'importance acquise par cette nouvelle branche nécessita la création d'une usine spéciale, qui fut édifiée à Lyon, 220, route d'Heyrieux (Embryon de ce qui deviendra la "Société des Ateliers de Constructions Électriques de Lyon et du Dauphiné", en 1919, pour permettre un développement rationnel du département des machines électriques.)

La nécessité d'obtenir des mélanges caoutchoutés bien contrôlés pour l'isolement des conducteurs électriques amena les ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT à s'annexer des ateliers de préparation des gommes qui se complétèrent ultérieurement par des ateliers de fabrication de bandages pleins, de caoutchouc pour usage industriel et de pneumatiques.

Les ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT construisirent également, à Lyon, les usines "Fotos" pour la fabrication des lampes électriques d'éclairage.
Les usines "Fotos" furent, on se le rappelle, les premières à entreprendre la fabrication des lampes de T.S.F. à trois électrodes (TM) nécessaires aux besoins des armées, dont l'emploi devait prendre par la suite un développement sans précédent.

Pendant la guerre, les ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT transformèrent leurs fabrications et s'occupèrent presque exclusivement des fournitures nécessaires à la défense nationale: munitions, matériel de guerre télégraphique et téléphonique, matériel électrique, etc.
Depuis l'armistice, les ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT ont continué leur effort industriel ; ils ont créé une usine spéciale pour la fabrication des câbles armés hautes tensions et pour la fabrication des câbles téléphoniques et télégraphiques. Cette usine est puissamment outillée pour fabriquer les câbles spéciaux prévus pour les liaisons téléphoniques modernes à très longue distance.
Un atelier pour la fabrication des fils émaillés, dont l'emploi se développe de plus en plus pour la construction des bobinages électriques, a été aménagé à la plaine Chavanoz.
Les ateliers de tréfilerie et de câblage, déjà fort développés pendant la guerre, ont été considérablement augmentés et permettent d'assurer la fabrication, dans les meilleures conditions possibles, des fils et câbles, soit en cuivre nu, soit en acier-aluminium, employés dans les transports d'énergie électrique.
La Société des ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT, amenée pendant la guerre à produire en grandes quantités le laiton nécessaire à la fabrication des douilles d'obus, des cartouches ou des fusées, a complété ainsi ses laminoirs et tréfileries de cuivre par l'adjonction des fabrications de fils, planches, barres et profilés divers en laiton.

L'importance des fabrications des ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT a nécessité une organisation commerciale en rapport dont la Direction générale est centralisée à Paris. Ils ont, en outre, établi un certain nombre d'agences avec magasins de vente et dépôts de marchandises dans les principales villes de la métropole telles que: Paris, Lyon. Marseille, Bordeaux, Toulouse, Grenoble, Nantes, Lille, Clermont-Ferrand, Nancy, Nice, Rouen.
Ces différentes agences, ainsi que celles d'Alger, Tunis et Bruxelles, sont communes à Grammont et à ses filiales. Elles s'occupent en même temps de
la vente du matériel des ÉTABLISSEMENTS GRAMMONT, des ateliers de constructions électriques de Lyon et du Dauphiné, de la Société des Porcelaines et appareillages électriques Grammont, de la Société des Lampes Fotos et de la Société des Téléphones Grammont.
Un service "exportation" fut spécialement créé en 1919.
Etablissement Industriel Grammont.jpg
Etablissement Industriel Grammont.jpg (68.63 Kio) Vu 396 fois
Pub Pneumatiques Grammont -1.jpg
Pub Pneumatiques Grammont -1.jpg (121.71 Kio) Vu 396 fois
Pub Fotos Grammont -1.jpg
Pub Fotos Grammont -1.jpg (86.54 Kio) Vu 399 fois



Les premières petites séries de tubes TM (Télégraphie Militaire) sortirent donc de chez Grammont en 1915 (prototype en 1914), sous la marque Fotos. François Grammont, administrateur de la société et fils d'Alexandre Grammont, qui avait été sollicité pour ce projet, reprit alors la direction de l'entreprise.
Par la suite, pour des raison stratégiques, les TM furent aussi produites à Paris par la Compagnie Générale d’Électricité (qui deviendra plus tard La Compagnie des Lampes - Mazda), sous la marque Metal.


TM_1915.jpg
TM_1915.jpg (213.74 Kio) Vu 303 fois
TM_1915 -2.jpg
TM_1915 -2.jpg (76.43 Kio) Vu 303 fois
TM_1915 -3.jpg
TM_1915 -3.jpg (80.56 Kio) Vu 303 fois



A la fin de la guerre Fotos - Grammont cesse la production de la TM (qui sera produite par la CGE-Metal, La Radiotechnique et SIF.)

Dès 1919 la filiale "Société des Lampe Fotos" - Grammont, commence la production de tubes pour le grand public.
Cette production sera proportionnelle à l'essor de la radio et augmentera progressivement à partir de la seconde moitié des années 20. Cette croissance fut néanmoins freinée par la récession économique début des années 30.

Pour la société mère, Grammont, l'activité principale s'effondrera en 1928 suite à une croissance trop rapide et une gestion devenue trop difficile.

Elle laissera un nom et de nombreuses filiales qui, pour certaines, continuèrent longtemps encore dans de nombreux domaines.

Ce fut le cas pour La Société des Lampes Fotos que l'on retrouve, avec François Grammont comme Président Directeur Général, au moins jusqu'à la première moitié des années 50.

Bilan 1953.jpg
Bilan 1953.jpg (47.99 Kio) Vu 303 fois


Photo de la filiale puis société anonyme "Société des Lampes Fotos":

Societe des lampes Fotos.jpg
Societe des lampes Fotos.jpg (69.87 Kio) Vu 399 fois


En 1956, La Société des Lampes Fotos fut absorbée par Claude-Paz & Visseaux.




En complément d'informations:

Sur le site de Pierre Dessapt: La Triode

Sur le site de Pascal Simeon: La radio à Lyon

Sur Wikipédia: Alexandre Grammont

En livre: Les grandes industrie modernes 1929

Extrait de: Lyon, ville industrielle, 1960, Michel Laferrère

Sur la création de la lampe TM: Grande et petite histoire de la lampe TM - Robert Champeix
René.

Avatar du membre
René
Messages : 3813
Enregistré le : 27 avr. 2010 10:35
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: Société des Lampes Fotos

Message : # 13362Message René
25 déc. 2020 18:43

Photos des ateliers de la "Société des Lampes Fotos":

En provenance de: Ventes enchères
Société des Lampes Fotos, Usine de Lyon, Département Radio-Tubes, vers 1950
Bel album réunissant 12 tirages argentiques d’E. Bertrand, photographe à Lyon, vues des différents ateliers, tous légendés sur des étiquettes collées sur les pages de montage
Album : H. 25 cm - L. 32,5 cm
Tirages de formats divers H. 17 cm - L. 24 cm la plupart

Comme indiqué ci-dessus, ces photos font partie d'un album qui a été vendu (140€) en 2018, d'après mon contact. Impossible d'en savoir plus.
Il est noté 1950 environ... n'ayant pas les photos en main, ni les légendes inscrites dans l'album, il est difficile d'évaluer la date exacte.
Une simple comparaison avec d'autres documents me fait penser que ces photos sont plus anciennes.


Les machines du centre sont des tours qui devaient servir à bobiner les grilles.

Fotos - Fabrication lampes radio -1.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -1.jpg (116.38 Kio) Vu 390 fois
Fotos - Fabrication lampes radio -2.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -2.jpg (116.78 Kio) Vu 390 fois
Fotos - Fabrication lampes radio -3.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -3.jpg (85.87 Kio) Vu 390 fois
Fotos - Fabrication lampes radio -4.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -4.jpg (138.18 Kio) Vu 390 fois
René.

Avatar du membre
René
Messages : 3813
Enregistré le : 27 avr. 2010 10:35
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: Société des Lampes Fotos

Message : # 13363Message René
25 déc. 2020 18:53

Sur celles-ci ont est plutôt du coté verrerie et vide (bulbe)
C'est tout ce que j'ai pour le moment.
Si jamais quelqu'un a la suite... qu'il n'hésite pas à me contacter.


Fotos - Fabrication lampes radio -5.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -5.jpg (132.68 Kio) Vu 390 fois
Fotos - Fabrication lampes radio -6.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -6.jpg (148.71 Kio) Vu 390 fois
Fotos - Fabrication lampes radio -7.jpg
Fotos - Fabrication lampes radio -7.jpg (131.32 Kio) Vu 390 fois
René.

Avatar du membre
arnaud
Messages : 1681
Enregistré le : 14 févr. 2011 18:07
Localisation : ALSACE

Re: Société des Lampes Fotos

Message : # 13364Message arnaud
25 déc. 2020 19:47

Hello !
Je suis souvent ébahi par l’ingéniosité de nos anciens ; à l’armée je dépannais des radars, et souvent je m'extasiais devant ce petit accessoire appelé le T-Magic (magic tee) qui évite aux kilowatts sortant de venir griller le récepteur de microwatts en retour :
https://en.wikipedia.org/wiki/Magic_tee
Arnaud
(CD Rega Saturn + OTL DIY + Cabasse Iroise 3)

Répondre

Retourner vers « Lampes »