Simulation d'une correction différentielle idéale

Amplification - Pré-amplification.
Tubes, Transistors, Hybrides.
Vintage ou récent.
Réalisations personnelles.

Modérateur: VR150

Simulation d'une correction différentielle idéale

Messagepar arnaud » 28 Fév 2017 18:57

Bonjour !
Ceux qui disposent d’un simulateur peuvent tester le fonctionnement d’une correction différentielle idéalisée en utilisant des recopieurs/multiplicateurs de tension NTVofV (impédance d'entrée infinie, impédance de sortie nulle) :
Capture28-02-2017-18.01.06.jpg
Capture28-02-2017-18.01.06.jpg (21.04 Kio) Vu 561 fois

V1 signal audio IN
V2 distorsion ajoutée par l’ampli (après IN)
ENT : étage d’entrée µ1=50 par exemple
SOR : étage de sortie µ2=20 par exemple
OUT : signal de sortie
R2 R3 : diviseur de tension, division par µ1*µ2 donc R2/(R2+R3) = 1/100
DIFF : ampli différentiel qui reçoit IN et OUT/(µ1*µ2)
Le gain de DIFF est au choix, il est ici de µ3=40.
On constate qu’en sortie on trouve V1*µ1*µ2 mixé à V2/(1+µ3)*µ1*µ2

Exemple féroce V2=V1=1V crête !
En sortie on trouve V1*µ1*µ2 = 1*50*20=100V crête
Amplitude le la distorsion en sortie V2*µ1*µ2/(1+µ3) : 1*50*20/41= 2.4V crête

Vous pouvez faire varier les dh en sortie en jouant sur µ3.
Par contre les dh en sortie ne varient pas en modifiant µ1 et/ou µ2 du moment de le diviseur respecte (R2+R3)/R2 = µ1*µ2

Quelques graphes bientôt...
Arnaud
(CD Rega Saturn + OTL DIY + Cabasse Iroise 3)
Avatar de l’utilisateur
arnaud
 
Messages: 1342
Enregistré le: 14 Fév 2011 18:07
Localisation: ALSACE

Re: Simulation d'une correction différentielle idéale

Messagepar Trappeur » 01 Mar 2017 09:54

Salut Arnaud ,
Bel effort , mais as tu révisé tes tables de multiplications avant de te lancer la dedans ??

A+
Trappeur
 
Messages: 22
Enregistré le: 02 Déc 2014 10:48

Re: Simulation d'une correction différentielle idéale

Messagepar arnaud » 01 Mar 2017 13:54

Trappeur a écrit:Salut Arnaud ,
Bel effort , mais as tu révisé tes tables de multiplications avant de te lancer la dedans ??

A+

En effet !

Voilà des graphes :
En bleu : 1V crête de signal audio en entrée V1 1000Hz auquel est ajouté la distorsion V2 1V crête de 5000Hz, un ampli volontairement atroce !
En rouge : la sortie OUT avec un différentiel DIFF de gain µ=40. Le signal audio V1 a été amplifié de 20*5= 100 fois il affiche 100V crête
La distorsion résiduelle sur OUT est divisée par (1+40)= 2.4V (2.4%)
MU DIFF de 40.jpg
MU DIFF de 40.jpg (164.09 Kio) Vu 529 fois


Avec un différentiel DIFF de gain µ=20, la distorsion résiduelle sur OUT est divisée par (1+20)= 4.8V (4.8%)
MU DIFF de 20.jpg
MU DIFF de 20.jpg (70.89 Kio) Vu 529 fois


Avec un différentiel DIFF de gain µ=80, la distorsion résiduelle sur OUT est divisée par (1+80)= 1.2V (1.2%)
MU DIFF de 80.jpg
MU DIFF de 80.jpg (71.01 Kio) Vu 529 fois
Arnaud
(CD Rega Saturn + OTL DIY + Cabasse Iroise 3)
Avatar de l’utilisateur
arnaud
 
Messages: 1342
Enregistré le: 14 Fév 2011 18:07
Localisation: ALSACE

Re: Simulation d'une correction différentielle idéale

Messagepar arnaud » 02 Mar 2017 11:29

Bonjour !
Reprenons le schéma afin de visualiser les signaux qui circulent, avec un µ=80 pour DIFF (code simul : (-100,-8000,100,8000) )
(comparable à une 12AX7) :
Capture01-03-2017-15.47.56.jpg
Capture01-03-2017-15.47.56.jpg (23.25 Kio) Vu 500 fois

Vue sur les signaux aux points stratégiques :
Capture01-03-2017-15.54.01.jpg
Capture01-03-2017-15.54.01.jpg (207.82 Kio) Vu 500 fois

Graphe 1 :
en bleu : IN : signal audio pur 1V crête (1KHz)
en rouge : le signal audio pollué par une distorsion à 5Khz à 1V crête également (provoquée par l’ampli !)

Graphes 2 et 3 :
Les 2 entrées du différentiel : signal audio pur IN (déjà vu au-dessus en bleu) et la sortie OUT de l’ampli divisée par 100 (µ global des 2 étages d’amplification)
Ces deux signaux sont presque identique et en phase, leur différenciel correspond au résidu de distorsion encore présent en sortie, à l’œil on n’y voit rien…elle est visualisée sur le Graphe 4.

Graphe 4 :
Signal Corr : différence graphe3 - graphe2 amplifiée 80 fois.
Ce signal corr.diff. va être soustrait du signal rouge visible au graph1. Il a presque la même amplitude que les distorsions.
C'est ce 'Presque' qui calibre le résidu de dh en sortie (multiplié par le µ global de 20*5=100)

à suivre ... qu'en est-il du facteur d'amortissement ?
Arnaud
(CD Rega Saturn + OTL DIY + Cabasse Iroise 3)
Avatar de l’utilisateur
arnaud
 
Messages: 1342
Enregistré le: 14 Fév 2011 18:07
Localisation: ALSACE

Re: Simulation d'une correction différentielle idéale

Messagepar arnaud » 06 Mar 2017 10:30

Bonjour !
Qu'en est-il du facteur d'amortissement FA ?
Repartons du schéma précédant, mais au lieu d'injecter un signal à l'entrée, ajoutons un signal parasite émis par un HP en sortie.
Ce parasite ajouté en série sur la ligne de sortie est appelé ci-dessous fcem.
Capture06-03-2017-10.13.42.jpg
Capture06-03-2017-10.13.42.jpg (25.34 Kio) Vu 453 fois


le parasite fcem est retrouvé sur la charge R1 (HP), mais divisé par (mucorr+1) quelque soit la valeur de la charge
mais à condition que le diviseur R2/(R2+R3) soit égal au gain global de l'ampli (ici 20*5=100)
Cela correspond aux mesures constatées dans la réalité, même si d'autres paramètres, statiques par exemple, s’ajoutent en série et en parallèle
et faussent légèrement le FA=mucorr+1.

J'avais par exemple mesuré FA=60 sur ce petit SE, à condition d'avoir minimisé le signal corr. au point a1 pour une charge de 5R via R21 :
Image
Etant donné que le TS et les condensateurs perturbent la phase à chaque étage, il faut ajuster un filtrage (visible au bas du schéma) et remonter les valeurs des capas de séparation afin d'éviter les bouffées de HF et le motor-boating, à l'inverse d'une CR classique.
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=508
Arnaud
(CD Rega Saturn + OTL DIY + Cabasse Iroise 3)
Avatar de l’utilisateur
arnaud
 
Messages: 1342
Enregistré le: 14 Fév 2011 18:07
Localisation: ALSACE


Retourner vers Amplification

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités