Page 1 sur 1

13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 01 Juil 2016 18:06
par arnaud
La correction différentielle est-elle une mode passagère ? Certainement pas vu le nombre croissant de montages DIY à tubes qui ont vu le jour ces dernières années, ici même et chez les collègues de http://www.audiyofan.org/forum/, avec des résultats audio qui incitent au respect.
Rappel : Contrairement à la contre-réaction classique qui s’applique en permanence, la corr.diff. n’agit que si nécessaire (en amplitude et en phase).
Explications imagées en début de ce fil :
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=425

On peut faire un inventaire rapide des quelques montages DIY développés par mézigue et utilisant ce type de correction :

OTL à base de 6AS7, 6080 et 6336A
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=43

Deux OTL (10W & 15Weff par canal) sont connectés en alternance sur ma chaîne et n’ont jamais donné de signe de fatigue, excepté une E88CC remplacée (fuite filament cathode). Aucune retouche aux réglages n’a été nécessaire.
Je les considère toujours comme le summum de ce que peut donner l’union de ces trois idées : la suppression du transformateur de sortie (TS) associée à la configuration circlotron et à la correction différentielle. La quasi-symétrie permet en outre une gestion aisée et sécurisée de l’offset.
L’absence de TS limite le traitement de la phase (délicate en correction différentielle) à deux simples RC 200K//2.2pF symétriques.
Aucune différence n’est perceptible à l’oreille entre ces montages malgré l’usage de tubes de sortie différents.

Hybride sortie PMOS (50Weff par canal)
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=91
La profondeur scénique constatée est un peu plus petite que celle issue des OTL.
Schéma ultra simple, également circlotron, pas de régulation d’offset car les PMOS en sortie sont ultra stables.
Le schéma reprend la correction différentielle des OTL avec ses deux RC 200K//2.2pF symétriques. La gestion du démarrage a été prise en compte pour éviter les appels de courant.


PP UL EL84 (15Weff par canal)
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=170
J’ai longtemps hésité avant de tenter une corr.diff. utilisant le signal de sortie pris en aval d’un TS. La présence d’un TS nécessite un contrôle de phase bien plus critique que sur les OTL ou l’hybride.
Finalement on a vu qu’il est possible de maitriser le déphasage dans la partie du spectre où l’ampli est encore capable d’amplifier, et les résultats musicaux sont éloquents.

PP EL84 (10Weff par canal)
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=444
Il fallait bien une confirmation de la faisabilité avec TS, donc rebelote avec de TS Supersonic W8.
Cet ampli est désormais dans les mains d’un ‘grand amateur’ totalement ravi !


SE ECL82 mono (2Weff canal)
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=508
Ayant sous la main un petit TS Western Electric pour SE ECL82, je m’étais dit qu’il serait instructif de tenter un montage mono-tube.
Finalement ce TS est tellement minable aux extrémités que cela simplifie l’ajustage des filtres.
J’ai dû traiter un problème d’instabilité en approche du blocage du tube de sortie par sur-modulation (cut-off).
Une fois ce problème réglé, l’écoute surprend, la touche ‘corr.diff’ est bien présente, absence de dh audibles, présence, impact, toucher des instruments, respiration, espace (avec un second canal pris ailleurs), maintien des membranes. HP très haut rendement obligatoire.
Seul point négatif : le montage testé est en pola auto, vraiment pas mon truc ! M’enfin… !

Excepté l’hybride à 2*50W, je me suis toujours cantonné dans les puissances moyennes, qui suffisent amplement à mes enceintes ; les incertitudes au départ concernant la stabilité m’avaient également freiné dans la course aux watts. Peut-être verra-t’on un jour un vieux Mac Intoch revisité en corr.diff. !

Ce fil reste ouvert à tous ceux qui désirent apporter leur témoignage…plus on est de fous…

Notez que je ne suis pas un pionnier dans le domaine de la corr.diff., Kora a appliqué le concept sous le vocable CSC dans leurs amplis Galaxy par exemple, mais ils n’ont pas osé intégrer le transfo de sortie dans le circuit correcteur.

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 01 Juil 2016 18:18
par alain93
bonjour a tous
j'ai aussi réalisé un OTL-ciclotron a correction différentielle,et comme Arnaud je ne m'en lasse pas un vrai bonheur,des basses impeccable,des superbes voix et une sacrée dynamique,pas de problème a ce jour il est trés stable.
je bosse en ce moment sur un autre projet toujours avec correction différentielle,a suivre :roll:
Alain

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 02 Juil 2016 07:07
par Thevenin
Bonjour à tous,
Ben moi j'ai commencé avec les tubes RUSSE(2007) puis les 6AS7 essai aussi avec les 6336 et là sur la maquette mono je vais faire l'essai avec des 6C33C RUSSE j'ai déjà quelques infos D'Arnaud (tome 9 sur Passion tubes) à savoir :120V pola -50 et 5W 2 tubes mais le tube sera push ou pull car il y a qu'une entrée grille pour 2 triodes interne mais ça c'est pour après Rikiki.
Il est vrai que maintenant je n'ai plus mes oreilles d'ados donc adieu les 20000hz puis à 40 ans adieu les 16000hz et maintenant à 61ans 13000hz environ snif... :( Bah j' entends bien les graves fermes et tenus wouaaaah et quel scène cette impression d'espace et de vivacité MERCI encore!
Arnaud pour toujours... ;)
8 ans de C diff sur ces tubes :) :) :o 8-)

PS: pour le lien Audiyofan j'ai pas trouvé :?: :?:
Bye TT

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 02 Juil 2016 07:37
par Totof
Thevenin a écrit:PS: pour le lien Audiyofan j'ai pas trouvé :?: :?:


Bonjour

Pourtant avec le seul mot "différentielle" dans l'onglet recherche , on trouve plein de post :mrgreen: :mrgreen:
Lien vers recherche avec le mot différentielle

Bonne lecture

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 02 Juil 2016 08:01
par Thevenin
AH oui la ! effectivement il y a de la lecture pour l'hiver à venir
Merci Totof ;)
PS j'oubliais pour les tubes, pas besoin d’appairage et ça c'est cool( un PB en moins) vouiiii :!:
bye

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 02 Juil 2016 16:41
par chanmix51
Bonjour,

Un push d'EL90 (10W) avec les restes de l'atelier en 2013 après avoir vu les travaux d'Arnaud sur son UL et le vers était dans le fruit, pas moyen de faire marche arrière ! Je l'ai trimballé un peu partout pour écouter sur d'autres enceintes que les miennes. Quart d'onde, charge close, bass reflex, baffle plan, ça marche partout ! Puis un push de GU19 en 2014 qui est aujourd'hui encore dans mon salon associé à des Mulidine Capriccio pour mon plus grand plaisir.

Amicalement,
Grégoire

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 01 Aoû 2016 19:21
par Trappeur
Salut à tous ,
12 ans effectivement , j'avais déjà à l'époque questionné Arnaud sur le principe de Corr Diff à propos de son OTL ....
Et depuis il a fait l'effort de nous débroussailler le problème posé par les transfos de sortie et la suite commence à s'accélérer , nous sommes de plus en plus nombreux et j'en connais un ou deux qui sont prêts à se lancer ...
Après avoir copié sans vergogne un schéma proposé par Arnaud , parce que j'avais les mêmes TS que lui (Supersonic W10 pour moi et W8 pour Arnaud, et ce petit ampli même pas fini a remplacé mon PMA501 à transistor dans le séjour) , je me suis lancé sur un nouveau prototype avec un schéma que je crois inédit , basé sur un déphaseur qui nous change un peu du Schmitt .
Au départ ce schéma permet principalement une liaison directe de bout en bout , mais je me suis aperçu (a la suite d'une fausse manip ) qu'il permettait d'appliquer une CR ou une Cdiff exactement de la même manière que sur un Schmitt .
Je vous le soumet ici :
Image
Les résultats sont les mêmes que pour les autres schémas (j'ai d'ailleurs de plus en plus l'impression que la Cdiff "normalise" tous les schémas et gommes les différence entre les composants).
J'ai ici un transfo de sortie qui est très court en BP (-3dB à 30kHz) , qui m'a obligé à utiliser un filtre d'entrée Cdiff à 4 cellules , car les déphasages arrivent très vite et l'entrée Cdiff doit suivre au plus près la réponse de l'ampli en BO.
La stabilité du montage et les résultats obtenus font que je vais monter un PP de KT66 avec un très bon transfo avec ce schéma.

Le fil complet est ici , sur le forum d'à coté :
http://www.audiyofan.org/forum/viewtopic.php?f=60&t=9297

Je ne peux que vous encourager ....ça vaut vraiment le petit effort .

A+

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 20 Sep 2016 21:01
par chanmix51
Et un de plus !

Un push d'EL360 pilotées par leur grille 2. Ça sort gentiment une vingtaine de watts (gain 21 dB) optimistes avec un taux de distorsion loin de ce qu'on peut voir d'habitude sur ce genre de tubes de déviation télé. À l'écoute c'est très équilibré, avec les transfo DA152, la bande passante est stratosphérique : 300kHz, elle est plate jusqu'à 140kHz (-1dB). Les basses sont bien au rendez-vous, le FA théorique est d'environ 25 (merci la correction différentielle).

Le schéma a été un peu dicté sous la contrainte de ce que j'avais en stock, notamment le transfo d'alim. Cette partie aurait été plus simple avec un transfo adapté (comme toujours). Cet ampli n'est malheureusement pas destiné à rester chez moi … il va falloir que j'en fasse un autre, il se marie particulièrement bien avec les Mulidine.

Amicalement,
Grégoire

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 21 Sep 2016 08:05
par Thevenin
Bonjour Grégoire,
Dommage aucune photo de l'ampli est -il si moche que ça :roll:
Bourvil disait:
le dire c'est bien le faire c'est mieux
MOI;
le schéma c'est mieux une photo c'est bien :D
Bye
BRAVO et chapeau "clap clap clap" ( René il y a pas d'emoticône pour les bravos) :geek:

Vu que nous n'avons pas les permissions sur l'autre forum alors... :(

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 21 Sep 2016 09:02
par René
Thevenin a écrit:René il y a pas d'emoticône pour les bravos

Mais il y en a plein le web... il suffit d'utiliser la balise img.
Image Image Image

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 21 Sep 2016 10:36
par chanmix51
Heu merci, si si il y a des photos :
IMG_20160916_220408.jpg
PP EL360 outside
IMG_20160916_220408.jpg (73.71 Kio) Vu 8890 fois

IMG_20160918_210721.jpg
PP EL360 inside
IMG_20160918_210721.jpg (180.39 Kio) Vu 8890 fois


Avec des tubes à peu près appairés, on arrive à -71dB de THD à 1W et -53dB à 10W. La distorsion d'intermodulation a été mesurée à 1W : -72dB, elle ne varie presque pas avec la puissance. Ça écrête violemment à 16W dans 8ohms.
carré_20Hz.jpg
carrés 20Hz, haut : sortie 5V.div, bas : cdiff 50mV.div
carré_20Hz.jpg (66.18 Kio) Vu 8890 fois

carre_20kHz.jpg
carrés 20kHz, haut: signal 5V.div, bas : cdiff 50mV.div
carre_20kHz.jpg (76.32 Kio) Vu 8890 fois


Les 6F12P en driver sont étonnantes, avec leur µ de 100 et leur faible résistance interne on arrive à un gain proche de µ pour une charge de 47kOhms. Le driver peut sortir plus de 90Vc avant de saturer les finales, on écoute l'ampli volume à mi course pour un rendu réaliste (il faut hausser la voix pour se faire entendre) dans des enceintes à 91dB.W/m.

Je l'écoute depuis plusieurs jours, j'aime beaucoup. J'imagine que c'est dans la tête mais je le trouve plus fin que le push de GU19, la sensibilité exacerbée de ce dernier ne permet pas une écoute passive alors qu'ici c'est beaucoup plus tranquille. C'est comme si l'oreille en étant moins sollicitée allait plus facilement chercher des détails dans le message musical. Ce doit être mon troisième ampli à CDiff et c'est toujours autant de plaisir :D

Amicalement,
Grégoire

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 21 Sep 2016 20:26
par Thevenin
OK j'ai pigé Merci René et merci pour les photos donc des tubes avec des tétons
Image
Image
Image

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 22 Sep 2016 08:30
par Thevenin
chanmix51 a écrit: Cet ampli n'est malheureusement pas destiné à rester chez moi … il va falloir que j'en fasse un autre,

Bonjour Grégoire
Tu vas le faire avec des barrettes avec des cosses ? ou un CI ?
je pense qu'il en vaux le coup pour un CI,"cela nous change du ragout" reste à trouver ces tubes :?: :?: :roll:
pour les transfos c'est facile je sais qui les fabrique c'est marqué dessus :D
Bonne journée
TT

Re: 12 ans de correction différentielle

MessagePosté: 28 Aoû 2017 11:39
par arnaud
Hello !
Convertir un Mac Intoch A116 à la correction différentielle n'est pas évident à première vue, surtout quand on ne l'a pas sous la main...
Grâce à la ténacité de Jean-Pierre à l'autre bout d'Internet cela semble pourtant réussi, même qu'il écoute à travers des enceintes Chardin 600ohms à haut médium/tweeters électrostatiques.
Il écrit :
<<Le résultat à l'écoute est vraiment spectaculaire ! Une fois que l'on a goûté à la correction différentielle, on ne fait plus marche arrière. Une écoute comparative des deux appareils CR et correction différentielle confirme sans appel ce ressenti. Le proto fonctionne depuis une semaine sans le moindre problème. Je n'ai pas modifié le second exemplaire car il va me falloir faire le plein de composants.>>

L'affaire suit son cours ici à partir du 26/8/2017 :
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=308&start=100#p8607

Image

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 06 Mar 2018 17:54
par arnaud
Dans la continuité, Frank a comparé la contre-réaction classique à la correction différentielle sur un ampli casque, type OTL avec sortie 65 ohms.
Ces commentaires sur le vif :
Franck72 a écrit:Arnaud, je viens de finir le câblage de ton schéma à cdiff juste sur une voie !
Ben c'est, comment expliquer, c'est comme si sur la voie version cdiff, j'avais l'oreille dans une grande pièce et l'autre voie en version cr classique, j'ai l'oreille dans une boite !!!

En gros, j'ai une largeur, une profondeur incroyable sur une voie et sur l'autre j'ai l'oreille collée contre l'enceinte, c'est vraiment bluffant :o


http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=661
On attend la finalisation...

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 18 Juin 2018 15:04
par arnaud
Hello !
Une application spectaculaire de la correction différentielle a été brevetée en 1948 :
https://www.youtube.com/watch?v=9PnkSxXDRho
En feuilletant de vieux documents, je me suis rendu compte que j’ai tâté à la correction différentielle sans vraiment y songer…en fait je l’ai croisée dans les servomécanismes de positionnement d’antennes radar où le différentiel (l’écart à la consigne) est obtenu à la croisée de champs magnétiques alternatifs destinés à s’annuler lorsque la position est atteinte.
Le principe tient de l’œuf de Colomb : un système Selsyn où la consigne est fournie par la position d’un rotor monophasé induisant un stator en étoile à 3 branches. L’induction triple est reproduite dans un jumeau inversé induisant un rotor qui fournit le signal différentiel (réalité - consigne) dont l’amplitude et la phase alimentent le servomécanisme de positionnement (respectivement vitesse et sens de rotation).
Un petit schéma remplace un long discours :
http://server.idemdito.org/electro/marine/selsyn.htm
Il y avait bien une contre-réaction mais elle était réservée au limiteur de vitesse…via une gégène sur l'axe.

Si je radote prévenez-moi ! :x

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 18 Juin 2018 16:08
par pprabi
Hello arnaud,
je ne pense pas que tu radotes! ;)
J'ai joué également dans ma jeunesse avec des synchros de type "resolveur" qui équipaient des bancs de test de pilote automatique (hélico et Transall)

A+
Eric.

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 18 Juin 2018 17:45
par Yves07
Salut les vieux radoteurs !

J'ai bossé quelques temps chez Crouzet Valence, service banc de tests, ça fait bien 50 ans 8-)
Les calculateurs ou centrales de vol et d'attaque contenaient des dizaines de "recopie synchro" ou "recopie potentiometres" faits comme ça.
Et la "Boule Crouzet" brevetée pour convertir les coordonnées polaires (cap vitesse) en cartesiennes (longitude latitude) . . .

Et ça faisait de jolis bruits à 400 Hz.

Yves.

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 18 Juin 2018 20:11
par pprabi
Pour ma part, ça ne fait que 35 ans ;)
Ah la douce mélopée du 115V (ou 26) 400Hz...

Eric.

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 18 Juin 2018 23:34
par chanmix51
Hello,

À priori, c'était bien avant google

Amicalement,
Grégoire

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 02 Oct 2018 17:01
par arnaud
Hello !
Christian persévère et signe avec ses OTL à correction différentielle à base de 6AS7 puis de 6336A. De plus ils sont commutables en entrée sym/asym.
http://6bm8-lab.fr/phpBB/viewtopic.php?f=3&t=714

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 27 Nov 2018 17:05
par guy2
arnaud a écrit:Ce fil reste ouvert à tous ceux qui désirent apporter leur témoignage…plus on est de fous…


Bonjour,

Pour enrichir cet inventaire, un petit mot de la Cdiff de type Hawksford «externe», qui permet de corriger un ampli, dans sa globalité, sans le modifier (même si ce n’est pas tout à fait conforme à l’esprit essentiellement «tubes» de ce forum).

Le schéma de principe est le suivant :

PAX-amp-didden-P11-copie-copie.jpg
PAX-amp-didden-P11-copie-copie.jpg (25.1 Kio) Vu 5447 fois

Théoriquement ce montage permet une suppression totale de ce qui n’est pas dans le signal :
Vs=βxVin.

Dans la pratique la correction à 100% n’est pas possible pour des raisons de stabilité de la boucle de correction.
Mais moyennant quelques précautions, notamment en limitant l’action de la boucle de Cdiff à la bande utile (coté HF), il est possible de s’approcher des 100% en restant stable.

Le schéma réalisé est le suivant.

Oxford-modifié.JPG
Oxford-modifié.JPG (56.17 Kio) Vu 2314 fois

Tous les éléments (2 AOP et quelques composants) sont externes à l’ampli (non inverseur) qu’on ne modifie pas.

Quelques résultats sur un SE de 2A3, sans CR.

10kHz avec et sans Cdiff.PNG
10kHz avec et sans Cdiff.PNG (44.83 Kio) Vu 5447 fois

5 et 20Hz.PNG
5 et 20Hz.PNG (102.25 Kio) Vu 5447 fois

On voit notamment l’efficacité du dispositif de correction sur les carrés TBF, point faible habituel des SE, dont l’inductance primaire n’est pas très élevée (entrefer).

On retrouve, avec un SE, des graves dignes d’un PP ! (BP 10Hz (0db)-40kHz (0.5dB))
Et tous les autres avantages habituels de la Cdiff, bien sûr (BP étendue, linéarité, transparence, réduction du bruit, de la disto, de la diaphonie, Zout quasi nulle, FA élevé …).

Tout tient dans un petit boitier (15 x 8 x 6cm) externe à l’ampli, y-compris les alims, qui peut être ajouté à n’importe quel ampli (non inverseur).

Oxford.jpg
Oxford.jpg (69.99 Kio) Vu 5447 fois

Guy

http://forum.elektor.com/viewtopic.php? ... 8#p2750140

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 04 Déc 2018 13:58
par chanmix51
Bonjour,

Avant les fêtes, je voudrais saluer les quelques années passées avec ces ampli à CDiff. Le push de GU19 de 2014 revu en 2016 avec un driver adapté à la sensibilité des pentodes de sortie qui est toujours dans mon salon et qui continue de me procurer autant de plaisir qu’au premier jour.

Image

Je me serais attendu à ce que différentes moutures de ces ampli « sonnent » pareil grâce au système de correction, il existe cependant des différences ténues mais audibles sur le long terme entre notamment ce push et celui d’EL360 drivées par les g2. Le push d’EL360 est étonnant même à faible volume là où le push de GU19 se sent à l’aise quand on ne s’entend plus trop parler. Ça peut évidemment venir de beaucoup de choses mais je retiens la répartition des gains entre les étages de l’ampli. Driver faible + puissance forte sur le GU19 (et l’EL90) et driver fort et puissance faible (via les g2) sur l’EL360.
La piste que j’aimerais explorer pour creuser cette question est l’utilisation d’une CR interne couplée avec une boucle de correction différentielle. Le premier essai est le fameux push d’ECL86 de Yves revu à la sauce russe (6N2P + 6P14P) avec sa CR interne qui s’auto-démerde™ que je recommence doucement à bidouiller. Mais il y a les essais de Pascal avec charge répartie et surtout le Trans-X de Menno Van der Veen. Sur ces trois ampli, il y a un driver péchu car le signal est « consommé » par l’étage de puissance qui attaque le transfo à basse impédance. Ce sont des ampli sans CR globale -- on aime les quelques watts gagnés en enlevant cette CR sur l’ECL86 -- donc assez adaptés à la CDiff et déjà plein de finesse … étonnants 8-)

Amicalement,
Grégoire

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 22 Fév 2019 21:30
par arnaud
Hello !
Il faudra s'habituer à différentes dénominations pour la correction différentielle, comme ici 'ODNF (Only Distortion Negative Feedback)' sur les nouveaux Luxman (L-505uXII L-507uXII L-509X) :
http://www.luxman.com/product/detail.php?id=26

Mon traducteur automatique affiche ceci :
'Le circuit de retour d'amplification ODNF * d'origine de LUXMAN fait partie intégrante de la conception du L-509X et comprend une vitesse de balayage primaire à haute vitesse, une bande passante ultra-large et un faible niveau de distorsion obtenu en ne renvoyant que les composants déformés du signal audio de la sortie du circuit d'amplification. Le L-509X est équipé du dernier ODNF de la version 4.0 offrant une amélioration considérable de la précision de la détection de distorsion grâce au circuit de détection d'erreur de premier étage à triple parallèle. Une impédance plus basse et un rapport signal sur bruit plus élevé ont été obtenus grâce au premier étage en parallèle et au circuit d'amplification au second étage équipé de Darlington. Un circuit Darlington à 3 étages et une structure push-pull à 4 parallèles sont utilisés pour l'étage de sortie, similaires à l'amplificateur de puissance M-700u. Cela permet d'obtenir une puissance de 120W + 120W (8Ω) et 220W + 220W (4Ω), ce qui permet au L-509X de piloter de manière puissante les enceintes avec une dynamique riche et une expression complète. '

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 13 Mar 2019 10:54
par guy2
arnaud a écrit:Hello !
Il faudra s'habituer à différentes dénominations pour la correction différentielle, comme ici 'ODNF (Only Distortion Negative Feedback)' sur les nouveaux Luxman (L-505uXII L-507uXII L-509X) :
http://www.luxman.com/product/detail.php?id=26

Bonjour,

Quelques infos complémentaires concernant l'ODNF.
https://cdn.shopify.com/s/files/1/0065/ ... niques.pdf

Guy

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 14 Mar 2019 21:33
par René
Bonsoir à tous.

Trappeur a écrit:D'abord je trouve ton post sur ce schéma très mal placé dans ce fil consacré aux réalisations Cdiff terminées...franchement c'est incongru et ça casse l'unité du fil.
De plus tu as plusieurs fils en cours, suspendus sans suite, dont un qui avait démarré sur un schéma semblable et sur lequel tu aurais dû continuer.


Je vais arranger cela en déplaçant quelques messages vers ce sujet: viewtopic.php?f=3&t=735
Et on va effectivement garder cette discussion pour les réalisations Correction Diff terminées. ;)

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 16 Mar 2019 10:40
par Trappeur
Merci René , c'est bien mieux comme ça .
D'ailleurs je viens de réaliser que je n'ai pas posté ici la fin de mon histoire d'ampli à liaison directe , je vais donc le faire bientôt .

A+

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 17 Avr 2019 18:41
par arnaud
Bonjour !
C'est amusant de lire les commentaires dithyrambiques concernant un ampli à correction différentielle désormais dans le commerce, ici un ancien usager de la classe D qui découvre subitement qu’il s’était fourvoyé.
https://forum.audiogon.com/discussions/ ... xman-507ux
Quelques extraits via la traduction automatique :

Est-ce que ça se passe ici? Je ne sais pas, je le saurai d'ici la fin de la semaine. Bien que les modules ICEpower 250 ASP ne sonnent pas soudainement de mauvaise qualité, il y a beaucoup plus de reflets et d’air, presque une luminosité tactile. En comparaison, le ICEpower semble voilé.
------
Un des attributs du Luxman dont je suis réellement très satisfait est la résolution des détails à toutes les fréquences et à tous les volumes. Pas un exploit facile.
Souvent, quand j'entends les critiques parler d'un engin ayant d'excellents détails, cela signifie qu'il est brillant, cassant ou dur.
Pas dans le cas du Luxman. Il semble respirer incroyablement confortablement à très basse puissance et à n'importe quelle partie du spectre. Il est prouvé que l’écoute à faible volume ressemble à du "volume", en ce sens que vos oreilles semblent plus jeunes et que vous entendez plus de profondeur à des volumes aussi bas.
Les cordes ont mordu sans grain. Les cymbales fleurissent et les effets de phase délibérés sur les enregistrements et les films sont remarquables.
----- ou encore pour conclure :
PS - J'aime toujours plus mon Parasound A23 et le ICEpower 250ASP que n’importe quel ampli Pass que j’ai entendu récemment. Il se trouve que j'aime encore plus le Luxman.
Est-ce que cela signifie que les classes D et A / B sont meilleures que les classes A?
Absolument pas. Cela signifie que ces marques et conceptions spécifiques ont une hiérarchie indépendante de leur classe de conception.
Alors arrêtez avec les guerres de classes, elles ne vous aident pas.

___________________________________
Chers confrères du forum, heureusement que nos versions DIY à électrons libres coûtent bien moins chers… vite, à vos fer à souder ! 8-)

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 03 Juin 2019 15:11
par arnaud
Hello !
Après Luxman, voilà le chti-Chord-à-corr.diff...je begaye... 8-)
D'après le Dr Malcolm J Hawksford’s (emeritus professor at Essex University)
https://chordelectronics.co.uk/product/ultima/

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 04 Juin 2019 16:57
par Hiponey
Bonjour Arnaud, et tous les passionnés,

Je me permet un petit mot sur votre forum, pas seulement à la demande d’ Arnaud, mais pour vous remercier tous. En effet j’ai la cinquantaine tassée, et suis toujours passionné d’histoire de la technique.
Mes activités sont multiples, mais l’électronique est mon fond de commerce...(à but non lucratif!) Ma culture d’origine (scolaire) était plutôt orienté numérique, mais...
Il y a 4 ans j’ai partiellement perdu la vue et ai eu un passage à vide de 2 bonnes années. ( ma vision restante n’était efficace que de très près et en forte lumière) Seul l’électronique pouvait m’éviter de sombrer.
Je me suis lancé dès lors, dans la restauration d’un vieux poste à tube de 57, histoire d’apprendre un peu la « thermo-électronique ». Et en cherchant des schémas je suis tombé sur un long article de votre forum, sur la correction delta, qui m’a immédiatement accroché, passionné, et qui m’a fait passé de nombreuses heures.
Essayer c’est apprendre... et pourquoi pas ?
Parti au départ pour réaliser une simple maquette, un ami m’a motivé à aller plus loin, en s’associant au projet. Lui même ayant une assez grande expérience en audio, à proposé de réaliser une paire d’enceintes adaptées aux petites puissances de ce petit ampli. (Haut rendement) De plus comme moi avec l’idée d’expérimenter : réaliser des enceintes de type « back horn » Enceintes escargots, à reprise d’onde arrière. HP large bande, pour organe principal.
Après dessin de quelques schémas, et après avoir trouvé des TS, et fait quelques mesures. Lors de ces essais, ces transfos on montré quelques lacunes…. Qu’a cela ne tienne, encore mieux pour voir l’efficacité de la correction !!!
Pas mal de temps passé dès lors en simulation Pspice et réalisation. Et je n’ai pas été déçu. Simulation et réalité très comparable. Efficacité redoutable !
En conclusion et pour la suite je ne suis pas très à même de juger (audiophile plutôt ‘novice’), mais je suis super content du résultat global de l’installation. La source numérique aide beaucoup, le fonctionnement des lampes et de leur silence aussi. On apprécie une dynamique hors pair, permettant d’écouter à peu prêt n’importe quel style de musique. Une grande découverte pour moi.
Arnaud, pour ta question sur le manque de commentaire sur mon blog, à propos des enceintes, je dirais que le rendement est bien là, la qualité de reproduction aussi, notamment sur des transitoires est impressionnante. (batterie, tam-tam, djembé) Petit bémol leur directivité, et un petit manque de basse pour certains morceaux.
Si vous voulez voir le travail d’environ 2 ans de 2 passionnés : http://petitfaon.free.fr/
(si non autres activités ‘hiponey’ dans votre moteur de recherche)

Amicalement.
Hiponey.

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 04 Juin 2019 21:48
par pprabi
Bonsoir Hiponey¸

je viens de parcourir tes différents blogs (j'y reviendrai) ¸ très belle réalisation que cet ampli (je suis fan des EL84) et ces "escargots" : bravo! :D
En tant que passionné de 2 et 3 roues¸ j'ai également bien apprécié la restauration du 6 cylindres Honda!

Au plaisir.

Eric.

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 05 Juin 2019 11:37
par arnaud
Hello Hyponey !
Il y a un petit air de famille entre ta Moumoune et notre Idylle :
IMGP6667.JPG
IMGP6667.JPG (58.4 Kio) Vu 2217 fois

miaou ;)

Re: 13 ans de correction différentielle

MessagePosté: 06 Juin 2019 00:35
par chanmix51
Hello Hiponey,

Félicitations pour cette réalisation on retrouve pas mal d'influences pour le schéma, bravo ce n'est pas si simple de bien régler la boucle de correction.

Hiponey a écrit:On apprécie une dynamique hors pair, permettant d’écouter à peu prêt n’importe quel style de musique.


Et on se rend compte à quel point notre matériel conditionne ce qu'on écoute. C'est vrai que j'adore ces amplis pour leur coté versatile, toujours à l'aise. Après en avoir réalisé 3 et demi, j'ai été surpris des différences qu'on pouvait entendre. Il reste des choses à écrire sur le sujet :D

Amicalement,
Grégoire